Education et Professeurs

Des vertus éducatives évidentes.

Tout d’abord le partage de la connaissance inhérente au mouvement du logiciel libre correspond parfaitement au but de l’éducation nationale et garantie l’égalité des chances et de l’accès. Richard Stallman fondateur du logiciel libre le décrit en 3 mots : « Liberté, égalité, fraternité »

essayez_la_liberteNous sommes convaincus que dans un monde ou le numérique prend une place de plus en plus grande, il est important que les futures citoyens puissent apprendre comment tout cela fonctionne. Or on ne peut apprendre réellement en utilisant des appareils aseptisés, dans lesquels tout le savoir important est caché. Nos élus déclarent régulièrement souhaiter que tous les élèves apprennent le code informatique. Mais on apprend à coder en lisant du code. Et donc le logiciel libre permet de donner une réelle opportunité d’apprendre aux élèves le code informatique. On ne peut pas d’un coté souhaiter enseigner le code aux élèves et de l’autre les équiper avec des produits qui leur interdisent l’accès à cette connaissance.

Notre produit pousse l’élève à la curiosité. Les élèves intéressés par l’électronique, la mécanique ou la programmation auront tout le loisir d’apprendre comment cela se passe dans le monde réel, comment a été conçu la calculatrice qu’ils utilisent aussi bien sur les plans matériel et logiciel, et comment ils pourraient eux-même apprendre à faire des réalisations de ce type.

Une éducation réellement nationale et réellement indépendante.

frenchflagOn rend aujourd’hui les élèves littéralement dépendants de multiples outils (logiciel et matériel) provenant de multi-nationales américaines.

Notre calculatrice proviendra d’une part d’une entreprise française, et nous privilégierons la production locale.

D’autre part les élèves ne seront pas dépendants de notre entreprise puisque tout le logiciel sera libre, et toute la connaissance sera accessible.

Des fonctionnalités spécialement adaptées.

Tout d’abord notre produit permettra de résoudre un problème d’égalité des chances. En effet, elle apportera le calcul formel dans une gamme de prix accessible à tous. Le calcul formel apporte un réel avantage à ceux qui en sont équipés pour le baccalauréat. Or les calculatrices qui font du calcul formel sont aujourd’hui dans une gamme de prix allant de 130 euros à 200 euros, accessible uniquement aux plus fortunés.

proto2

Nous allons prendre en compte les recommandations de tous les professeurs qui voudront bien nous en donner, sur ce qu’ils attendent d’une calculatrice. Afin d’aller au plus proche des besoins de l’éducation. Si vous êtes professeur, merci de nous donner vos retours en bas de cette page, ou en privé via le formulaire de contact.

Pour finir, tout groupe d’enseignant qui, malgré nos efforts, ne trouveraient pas les fonctionnalités qu’ils cherchent dans notre calculatrice pourront développer eux-même ces fonctionnalités et les intégrer à la calculatrice pour peu qu’ils en aient les compétences. C’est le principe du logiciel libre.

Professeurs, que vous manque-t-il dans les calculatrices actuelles ? Que souhaiteriez vous avoir ?

6 réflexions sur “ Education et Professeurs ”

  1. Une calculatrice Lisp est une idée que j’ai eu il y a 7 ans mais il nous a été impossible d’acheter un processeur décends.

    Le lisp c’est ( S-expression)
    (+ 1 1)
    en RPN ( machine pile)
    1 1 +
    en classique ( comme on peut)
    1 + 1

    Sur demande je peux développer

    Rémi

  2. Bonjour,
    J’admire vraiment votre travail !! C’est une excellente idée de développer une calculatrice libre !!
    Dans ma classe, je recommande grandement les calculatrices casio car elles comportent (à mes yeux) de nombreux avantages par rapport aux Ti. Je pense qu’il serait bien que votre calculatrice gère les entrées et les affichages en écriture naturelle. Il serait aussi intéressant d’avoir un menu (touche options chez casio) qui permette d’accéder (dans le mode calcul) à des petits menus (complexes, arithmétique, statistiques …) en appuyant sur F1, F2, F3 …
    Je vous conseille de séparer les différentes fonctionnalités en applications avec un menu général comme c’est le cas chez casio, c’est plus intuitif.
    Il faudrait aussi que le calcul formel soit directement disponible dans la partie calcul sans avoir 2 applications différentes.
    Dites moi si mes conseils vous ont semblés utiles,
    Cordialement,
    M. Taylor

  3. Bonjour,
    Étant administrateur de la communauté de Planète Casio, et convaincu par les bienfaits du libre, je ne peut qu’admirer votre travail : bien que certains d’entre nous aient commencé à développer un OS libre pour les Casio (FiXOS), l’avancement du projet laisse à désirer…

    Toujours est-il que si vous avez besoin d’aide pour du beta-testing ou tout autre chose qui rentre dans nos cordes (programmation de petites applications comme un tableau périodique, etc.), beaucoup d’entre nous, essentiellement des lycéens ou des étudiants, sont volontaires pour aider ce projet.

    Bonne continuation,
    Dark Storm

    1. Bonjour,

      Merci pour votre commentaire,

      Concernant le beta-testing ainsi que l’ouverture de notre plate-forme à des développeurs d’applications externes, nous y travaillons.

      Nous allons bientôt publier un article pour clarifier comment tout cela va se dérouler, et comment va évoluer le projet jusqu’à sa commercialisation pour le grand public.

      Pierre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Une calculatrice libre, réalisée avec des logiciels libres, utilisant des logiciels libres, et dont le materiel est publié en open-hardware.